9 février, 2018

La gestion par valeurs d’Eurofirms, un cas d’étude à l’IESE (école de commerce)

L’IESE présente l’histoire d’Eurofirms pour inspirer des dirigeants à gérer leur entreprise selon un modèle de durabilité sociale et économique : la gestion par valeurs.

L’étude de Cas de l’IESE permet de développer les habilités à diriger des leaders d’entreprises du pays.

 

Les personnes et les valeurs représentent le cœur de la culture d’Eurofirms. Ce modèle de gestion par valeurs est l’une des raisons pour lesquelles la compagnie est un référent de qualité dans le secteur des Ressources Humaines depuis plus de 25 ans, grâce à la consolidation d’un modèle d’entreprise propre qui place les personnes et leur bien-être au premier plan. « D’abord les personnes, ensuite l’activité de l’entreprise ». C’est ainsi que l’entend Miquel Jordà, directeur général du Groupe Eurofirms, la compagnie de Ressources Humaines qui, en plaçant les personnes au centre de tout, a réussi à poursuivre sa croissance à deux chiffres au cours des dernières années, et à s’élever à partir de ses origines modestes, jusqu’à devenir la première entreprise d’intérim au capital espagnol et la quatrième au classement national.

Après avoir découvert et analysé l’histoire d’Eurofirms, l’école de commerce IESE l’a incluse comme l’un des cas d’études dans le Programme de Gestion d’Entreprise (PADE). Sous la direction de Mireia Las Heras et Miguel Ángel Ariño, tous deux professeurs à l’IESE, le cas d’Eurofirms a été présenté en ce mois de février à l’IESE afin d’inspirer des dirigeants à gérer leur entreprise selon un modèle de durabilité sociale et économique : la gestion par valeurs.

 

L’étude de cas

L’étude de cas est la principale méthode d’enseignement de l’IESE, pensée afin d’aider les élèves à développer les capacités les plus importantes que doit acquérir un dirigeant pour exercer son métier avec succès.

En étudiant un cas d’entreprise réel en cours, les élèves apprennent à penser et à décider comme des dirigeants. À partir du cas Eurofirms qui, face à la gestion par objectifs, propose le modèle de gestion par valeurs centré sur le bien-être des personnes, les élèves peuvent découvrir un modèle alternatif de gestion d’entreprise dans lequel « les résultats obtenus sont supérieurs », selon ce qu’indique M. Jordà.